Surveillance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Surveillance

Message  Michel le Mar 23 Fév - 19:44

Serait - il possible d'en savoir un peu plus sur le fonctionnement des caméras mises en service dans Caderousse. Est ce qu'on peut erspérer avoir une intervention instantanée en cas de vandalisme ou faut - il attendre que des vidéos soient visualisées aprés constatation des méfaits ?
Qui est habilité à visualiser ces vidéos? Quand ? Sur le champs ou le lendemain? Merci

Michel

Messages : 25
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surveillance

Message  Bruno Ricci le Mer 24 Fév - 13:08

Bonjour Michel,
Ah, le sujet tendance Very Happy

D'après ce que j'en sais (radio bistrot) le système enregistre dans une boite ou local fermé.
Les bandes sont "descellées" après les méfaits constatés.
Ce système trouvera vite ses limites... espérons seulement qu'il sera au moins amorti.

Mais nous comptons bien sûr sur les personnes qui ont étudié, voté et suivi la mise en place de ce système pour nous répondre rapidement... (pour info David sera absent pendant 10 jours je me suis laissé dire – Radio Bistrot encore – que la plus "haute" instance a donné pour ordre de ne rendre aucun compte à personne sur quelque sujet que ce soit Sleep Dormez braves gens ! )

Personnellement je trouve le système techniquement assez bon, mais ... J'explique : j'ai installé un système pareil chez moi depuis quelques années : plusieurs caméras qui enregistrent le jour comme la nuit dès que quelqu'un s'approche de la maison. C'est vrai qu'en espace privé j'en ai [le] droit mais en espace Public, quid ?
Cela a permis de filmer des personnes qui se sont introduites chez nous pour leur méfait.
Après coup, nous avons apporté les bandes à la Gendarmerie, ce qui a permis d'arrêter les cambrioleurs. Facile, c'était des personnes de Cader Shocked . Mais si ça avait été d'illustres inconnus ? auraient-ils été inquiétés ?

Mais, comme tout système de contrôle, alarme, ... les malfaiteurs ont tout aussi vite fait de les contourner qu'ils sont crées.


Dernière édition par Bruno Ricci le Mer 24 Fév - 19:46, édité 1 fois

__
Bruno

Il est bien des choses qui ne paraissent impossibles que tant qu'on ne les a pas tentées. [André Gide]

Bruno Ricci
Admin

Messages : 57
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 49
Localisation : Caderousse

http://www.lecomptoirdespierres.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surveillance

Message  Caroline le Mer 24 Fév - 19:14

Seules les personnes assermentées ont logiquement le droit de visionner les images enregistrées sur la voie publique.

Caroline

Messages : 2
Date d'inscription : 20/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Caméra video

Message  Math&Lau le Mer 24 Fév - 22:02

Juste deux questions:
Combien et où sont-elles?

Math & Lau surpris de l'apprendre

Math&Lau

Messages : 2
Date d'inscription : 23/02/2010

http://mateo.over-blog.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surveillance

Message  Bruno Ricci le Mer 24 Fév - 23:10

j'en ai vu 3 à côté du tennis ...
Par contre je n'ai pas vu de panneau m'informant que j'étais filmé ...

-----
Sinon, j'ai lu il y quelques temps un article intéressant sur la "Vidéosurveillance" versus "Vidéoprotection". dans Le Monde du 16/02/10 ou ci-dessous


Quand la "vidéoprotection" remplace la "vidéosurveillance"

C'était une ligne de fracture claire, lors des débats sur le projet de loi "d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure" (Loppsi 2) : sur les bancs de l'opposition, on parlait de "vidéosurveillance". Sur ceux de la majorité, de "vidéoprotection".

Pourtant, il y avait jusqu'à peu consensus sur l'utilisation de "vidéosurveillance". Le mot permettait d'évoquer à la fois pour les "pro-caméras", sa capacité dissuasive et le rôle qu'elle peut jouer dans l'élucidation des délits ; pour les "anti-caméras", il renvoyait à la "société de surveillance" et sous-entendait que le système pouvait s'avérer dangereux pour le respect de la vie privée.

Le texte de loi de référence en la matière, la LOPS de 1995, mentionne d'ailleurs exclusivement le terme "vidéosurveillance", tout comme la première loi Loppsi en 2002. En 2007, Nicolas Sarkozy en fait l'un des axes de sa lutte contre le terrorisme (lire discours de Nicolas Sarkosy à l'occasion de la cérémonie à la mémoire des victimes du terrorisme), estimant que les caméras ont joué un rôle-clef dans l'enquête sur les attentats de Londres deux ans plus tôt. En juillet 2007, Nicolas Sarkozy remet à Michèle Alliot-Marie, alors ministre de l'intérieur, une lettre de mission la chargeant notamment de "déployer plus de moyens de vidéosurveillance, qui sont un instrument essentiel de prévention et de répression des actes terroristes". Quatre mois plus tard, la ministre instaure la commission nationale de la vidéosurveillance.

C'est début 2008, semble-t-il, que se produit la rupture : la commission nationale de vidéosurveillance débouche sur un "plan vidéoprotection". Le terme restera : dans les discours suivants de Michèle Alliot-Marie, tout comme dans la bouche de la plupart des membres de la majorité, le mot "vidéosurveillance" laisse la place à "vidéoprotection".

LUTTE CONTRE LE TERRORISME ET CONTRE LA DÉLINQUANCE

Que s'est-il passé entre-temps ? S'agit-il d'un choix qui confine au marketing, pour mieux "vendre" une technologie qui se développe mais continue de susciter des doutes ? Il semble qu'en pratique, le changement de terme ait aussi accompagné un changement politique. Si, en 2007, les promoteurs de la vidéosurveillance, dont Nicolas Sarkozy, mettaient en avant le rôle des caméras dans la prévention du risque terroriste, la vidéosurveillance a vu son champ d'application largement étendu depuis. Lors de l'examen de la Loppsi 2, et même si Brice Hortefeux a invoqué la sécurité nationale et la lutte contre le terrorisme pour justifier l'imposition de caméras aux communes, le gros du débat a porté sur l'utilisation des caméras dans la lutte contre la délinquance.

Un glissement résumé par le député UMP Gérard Gaudron, lors des débats sur la Loppsi 2 : "Dans de plus en plus de communes, à Aulnay-sous-Bois par exemple, la vidéoprotection est désormais acceptée par tous. Pourtant, au moment où je l’ai fait installer, en 2004, l’opposition de gauche a crié au loup. [...] Aujourd’hui, la population réclame l’extension du périmètre d’installation de la vidéoprotection car, chacun le constate, les villes dotées de ce dispositif ont vu leur délinquance baisser et le sentiment d’insécurité diminuer dans les espaces vidéosurveillés." Initialement testées comme "vidéosurveillance", outil de lutte contre le terrorisme, les caméras sont devenues au fil des années un outil de lutte contre "la délinquance et le sentiment d'insécurité", sous le vocable "vidéoprotection".

Il est toutefois difficile de ne pas voir également dans ce changement de terminologie un effort pour imposer un terme plus rassurant que le mot "vidéosurveillance." La comparaison de deux discours de Nicolas Sarkozy, tenus à trois mois d'écart début 2009 sur le thème de la sécurité des établissements scolaires, est éloquente. En mars dernier, M. Sarkozy expliquait :

"Je regrette les réticences de certains maires à s’engager dans la voie de la vidéosurveillance. La vidéosurveillance ne menace pas les libertés. Elle défend, elle protège la liberté de se déplacer et d’aller et venir dans son quartier en toute sécurité."

En mai, M. Sarkozy maintenait le même discours. Quasiment au mot près :

"Je déplore les réticences de certains élus à s’engager dans la voie de la vidéoprotection. La vidéoprotection ne menace pas les libertés, la vidéoprotection protège la liberté de se déplacer et d’aller et venir dans son quartier en toute sécurité."

Le Monde.fr du 16/02/10

__
Bruno

Il est bien des choses qui ne paraissent impossibles que tant qu'on ne les a pas tentées. [André Gide]

Bruno Ricci
Admin

Messages : 57
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 49
Localisation : Caderousse

http://www.lecomptoirdespierres.com

Revenir en haut Aller en bas

[ 40 000 € et 20 ] Le coût de l'installation et le nombre de caméras à Caderousse (hors participation de l'Etat semble t-il)

Message  Bruno Ricci le Jeu 25 Fév - 15:47

Dans un article du Dauphiné / Vaucluse Matin, le coût (40 000 €) et le nombre de caméras (20) installées sur Caderousse : lire l'article du 17/02/2010

Quelqu'un connaîtrait-il les emplacements précis de ces caméras ?

__
Bruno

Il est bien des choses qui ne paraissent impossibles que tant qu'on ne les a pas tentées. [André Gide]

Bruno Ricci
Admin

Messages : 57
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 49
Localisation : Caderousse

http://www.lecomptoirdespierres.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surveillance

Message  David Tricot le Lun 22 Mar - 22:13

toute video non conforme aux usages prescrits par l'accord en prefecture entrainera pour l'élu / les élus une poursuite pénale et une inégibilité. Je pense que les sanctions quant au droit à l'image et respect des bonnes moeurs sont plus que claires.
avatar
David Tricot
Admin

Messages : 42
Date d'inscription : 14/01/2010
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surveillance

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum